Circuit de refroidissement

Les chambres de combustion sont enrobées par des conduites d’eau. L’eau absorbe la chaleur et elle est refroidie dans le radiateur. L’eau refroidie retourne dans le moteur. Un ventilateur améliore le refroidissement, surtout lorsque le véhicule est a l’arrêt ou s’il roule a basse allure. L’aménagement d’une pompe a eau accélère la circulation du circuit d’eau. Entre le moteur et le radiateur se trouve le thermostat Pour autant que la température idéale du moteur n’est pas atteinte, le thermostat garde le circuit d’eau ferme. Lorsque le moteur est froid, le thermostat empêche l’eau de passer dans le radiateur. A environ 80 °C le thermostat commence a ouvrir le circuit. Le thermostat contribue a ce que la température idéale soit atteinte plus rapidement. Le thermostat garde la température du moteur a l’équilibre.

 

 

Solution technique :

Le circuit du liquide de refroidissement :

Avantages du refroidissement :
Maintien de la température des éléments de la chambre de combustion en dessous de certaines limites
pour assurer leur résistance mécanique.
· Diminution de la température de l’huile afin d’assurer une bonne lubrification du contact
segments/cylindres et aussi de diminuer les risques de grippage des pistons ou de gommage des
segments.
· Maintien d’un taux de remplissage correct (échauffement des gaz frais plus réduit).
· Eloignement des limites du cliquetis (combustion anormale).
Avantages des températures élevées :
· Obtention de rendements plus élevés (diminution des pertes aux parois).
· Amélioration de la préparation du mélange air/carburant.
· Limitation de la production d’hydrocarbures imbrûlés et d’acides sulfureux au
contact des parois.
En conclusion, il est donc rationnel de refroidir les parois du moteur à la condition de ne pas le
faire trop énergiquement.
L’expérience montre qu’il est intéressant de maintenir la température des parois :
– autour de 120ºC pour les chemises.
– autour de 180 à 240ºC pour la culasse.
Remarque: Si l’on élève la température de régulation de l’eau de 10ºC, on élève aussi de 10ºC les
températures des parois.

A la base, tous les circuits du liquide de refroidissement moteur comprennent
les composants suivants :
■ Radiateur de refroidissement
Thermostat
Pompe à eau (mécanique ou électrique)
■ Vase d’expansion
■ Tuyauterie
■ Moto-ventilateur (entraîné par courroie ou viscocoupleur)
■ Capteur de température (gestion moteur / affichage)

DÉPANNAGE
Température du moteur trop élevée
• Jauge de température ou capteur ECT défectueux
• Thermostat coincé en position fermée
• Fuite sur le bouchon de radiateur
• Liquide de refroidissement insuffisant
• Passage bouché dans le radiateur, les durites ou le chemisage d’eau
• Présence d’air dans le circuit
• Moteur de ventilateur défectueux
Pompe à eau défectueuse
Température du moteur trop basse
• Jauge de température ou capteur ECT défectueux
• Thermostat coincé en position ouverte
Fuites de liquide de refroidissement
• Joint d’étanchéité mécanique de la pompe à eau défectueux
• Joints toriques défectueux
• Fuites sur le bouchon de radiateur
• Joint de culasse endommagé ou détérioré
• Raccord ou collier de durite desserré
• Durites endommagées ou détériorées

Share Button

5 Comments

  1. Pingback: Thermostat Voiture | Mécanique Voiture

  2. omar abdelaziz

    Répondre

    svp qu’elle sera l’idéal température de l’ouverture de thermostat pour une démarrage de ventilateur à 85°

  3. Pingback: Comment Contrôler le circuit de refroidissement | Mécanique Voiture - vehicle maintenance

Leave Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *